Destinations intéressantes dans toute la Grèce

  • Demandez le prix pour un simple transfert sur le lieu de votre choix,ou pour un transport comprenant l'attente et le retour, (excursion) pour cela, complétez l'imprime au bas de cette page.

  • Les lieux à visiter sur cette page sont en pourpre sur la carte, cliquez dessus pour avoir des détails:

 

Ligne de Diakofto à Kalavryta - Grotte de Lacs

 

LIGNE DE DIAKOFTO à KALAVRYTA:

La ligne de chemin de fer de Diakofto à Kalavryta est une ligne de chemin de fer à crémaillère à voie de 750 mm de Grèce. Longue d’environ 22 kilomètres, elle se situe dans le nord du Péloponnèse à proximité du golfe de Corinthe.
La ligne est ouverte en 1896. Elle passe par les gorges du Vouraïkos et à proximité du vieux monastère de Méga Spiléon, et s’arrête à la station Zachlorou.
Des travaux de rénovation sur la partie nord de la ligne (gros travaux d’entretien des ponts, élargissement de tunnels et remplacement de la crémaillère) ont eu lieu de 2007 à 2009. La ligne a été rouverte en juin 2009. Il y a désormais trois aller-retour du lundi au vendredi et cinq aller-retour le week-end.
La crémaillère de type Abt à deux lames équipe environ 3,4 kilomètres de la ligne sur 3 sections distinctes. Sur ces sections, la pente maximale est de 202‰. Les courbes ont un rayon minimum de 50 mètres dans les zones à crémaillère, et de 40 mètres dans les zones sans crémaillère. La ligne compte 6 tunnels et 55 ponts et viaducs. La vitesse maximum autorisée est de 40 km/h en adhérence, et 12 km/h sur les sections à crémaillère.

Pour plus d'informations cliquez ici Wikipedia.

 

«LA GROTTE MYTHIQUE DES LACS»

A Kastria un petit village d’Achaïe  à 9km de Kleitoria et à 17km de Kalavryta se trouve la fameuse «Grotte de Lacs». Remarquable création de la nature. Outre ses couloirs labyrinthiques, ses galleries mystérieuses et ses étranges formations de stalactites et stalagmites, la « Grotte des Lacs » a en effet quelque chose de particulier ; qui n’existe pas dans les autres grottes que l’on connaît: Ce sont ses lacs échelonnés sur trois niveaux, qui la rendent unique au monde dans son genre.Il s’agit plus précisément de l’ancien lit d’une rivière souterraine, explorée sur 1980 m. de longueur. En hiver, quand les neiges fondent, la grotte se transforme en rivière souterraine aux nombreuses cascades naturelles. En été, une partie de la rivière est à sec, ce qui permet de découvrir de curieux bassins de pierre dentelée, et des digues qui font jusqu’à 4 m. de haut. Le reste de la grotte reste couvert par les eaux de 13 lacs très pittoresques.  Les parois de cavités sont décorées d’assemblages de stalactites et de stalagmites polychromes, tandis que, des très haute plafonds (jusqu’à 30m.) pendent des «lustres», des «méduses» et des «rideaux» aux plis stupéfiants, don’t la réflexion dans les eaux calmes des lacs fascine tout visiteur.
La grotte, qui comprend une installation d’éclairage artistique, est actuellement  exploitée sur une longueur de 500m. L’on entre dans la grotte par une galerie artificielle qui conduit directement au deuxième étage, salle dont les dimensions suscitent émoi, admiration extase. Le passage d’un lac à l’autre se fait de petits ponts surélevés.
Au niveau inferieur de la grotte, ont été découverts des fossiles d’ossements humains et animaux parmi ces derniers ceux d’un hippopotame. Cette partie est destine à jouer le rôle d’un laboratoire biospéléologie de rayonnement international.

Pour plus d'informations cliquez ici www.kastriacave.gr/

 

 

DELPHES

 

Au pied du mont Parnasse, en Phocide, Delphes est le site d'un sanctuaire panhellénique où parlait l'oracle d'Apollon à travers sa prophétesse, la Pythie ; il abritait également l'Omphalos ou « nombril du monde ». Investi d'une signification sacrée, Delphes fut du VIe siècle av. J.-C. au IVe siècle av. J.-C. le véritable centre et le symbole de l'unité du monde grec. Les sanctuaires panhelléniques étaient des complexes architecturaux extérieurs aux cités : ils constituaient les seuls lieux où tous les anciens Grecs, et certains barbares (Lydiens et Étrusques) prenaient part à des célébrations religieuses communes.

Pour plus d'informations cliquez ici Wikipedia

 

 

ANCIENNE OLYMPIE

 

Olympie est un centre religieux de la Grèce, dans le Péloponnèse, plus précisément dans une petite plaine de l’Élide, sur la rive droite de l’Alphée et au pied du Mont Cronion,et tout à proximité de la petite cité moderne d'Olympie, à environ 18 km de la ville de Pyrgos et de la mer Ionienne. À l’emplacement du site était l’Altis, un bois sacré, et l'Autel de Zeus. Le stade lui-même était au milieu d'un bois d'oliviers sauvages. Le site d'Olympie a accueilli les Jeux olympiques durant l'Antiquité, et aujourd'hui encore la flamme olympique y est allumée quelques mois avant la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques modernes.
Toutes les découvertes archéologiques sont regroupées au musée archéologique d'Olympie.

Pour plus d'informations cliquez ici Wikipedia

 

MISTRA & MONEMVASIA FORT

 

La cité de Mistra ou Mystrás est une ancienne cité de Morée (Péloponnèse) fondée par les Francs au XIIIe siècle, près de l'antique Sparte. Elle est aujourd'hui en ruines. Mistra fut fondée en 1249 par Guillaume II de Villehardouin, alors prince d'Achaïe, qui cherchait à construire une forteresse sur les hauteurs du Taygète dans le but de protéger Sparte, alors lieu de résidence favori des Villehardouin.

Pour plus d'informations cliquez ici Wikipedia

Monemvasia ou Malvoisie est une ville fortifiée de Grèce située au sud du Péloponnèse, sur la côte est du district régional de Laconie.
La cité a donné son nom à un cépage, puis à un vin célèbre au Moyen Âge, le malvoisie, qui était exporté jusqu'en Angleterre. Selon une légende populaire, George Plantagenêt, duc de Clarence, condamné à mort en 1478 pour avoir comploté contre son frère le roi Édouard IV d'Angleterre, aurait choisi de mourir noyé dans un tonneau de ce vin.

Pour plus d'informations cliquez ici Wikipedia

 

 

Monastères des Météores

 

Les monastères des Météores sont un haut lieu du monachisme orthodoxe, situé au nord de la Grèce, en bordure de la plaine de Thessalie, à proximité de la ville de Kalambaka, en Hestiotide, dans la vallée du Pénée. Ce sont des monastères chrétiens orthodoxes perchés au sommet d'impressionnantes masses rocheuses grises, sculptées par l'érosion et appelées « Météores ». Le site est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1988.

Les rochers au sommet desquels les monastères sont construits, sont, d’après les écrits d'Anciens, des roches envoyées sur la terre par le ciel (d'où leur nom de « Météores »), pour permettre aux ascètes de se retirer et de prier. Ces masses rocheuses sont détritiques, composées de « poudingue », conglomérat formé de galets liés par un ciment sableux. À leur place se trouvait, à l'ère tertiaire, le lit d'un grand fleuve se jetant dans la mer de Thessalie, ayant déposé petit à petit, galets et sédiments. C'est ce qui explique l'aspect stratifié des rochers, semblables au « Bec de l'Aigle » de La Ciotat, en France. Pendant le plissement qui a donné naissance à la péninsule hellénique (les « Hellénides » des géologues) ce fleuve a été déplacé ou a disparu, les alluvions ont été en partie métamorphisées sous l'effet de la pression et de la chaleur, tandis que l'ensemble était soulevé puis dégagé par l'érosion, donnant un modelé gréseux fait de blocs arrondis typiques de ce type de roche.

Pour plus d'informations cliquez ici Wikipedia

 

Autres excursions (Cliquez pour photos)

 

 

Vous pouvez regarder les videos de nos excursions:

Delphes:

Ancienne Olympie:

Mistra:

Monemvasia:

CONTACTEZ-NOUS POUR SUR LES PRIX ET NOS DISPONIBILITÉS